cookiesDisabledBanner_Text
Ce site utilise des cookies.
Les cookies sont nécessaires à la navigation sans restriction sur le site Web de BMW. Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement écrit. Veuillez accepter l’utilisation de cookies pour pouvoir utiliser toutes les fonctionnalités du présent site Web. Cliquez sur « Plus d’informations » pour de plus amples informations relatives à l’utilisation des cookies sur ce site Web. Cette section vous permet également de révoquer votre consentement à l’utilisation de cookies. Plus d’informations
Ce site utilise des cookies.
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des publicités ciblées et adaptées à vos centres d’intérêts. Plus d’informations

UNE MARQUE, UNE ENTREPRISE

L’histoire

La Bayerische Motoren Werke (usine de moteur Bavaroise) fut crée en 1916 pour assurer la fabrication de moteurs d'avions, comme le rappelle son célèbre logo, une hélice d'avion stylisée sur un fond bleu et blanc, couleurs de la Bavière. Ensuite, l'activité de l'entreprise se porta sur la fabrication de moteurs de motocyclettes, et le célèbre moteur flat-twin naquit en 1920.
A la pointe de la technologie, BMW se lance au début des années 1930 dans la construction automobile et innove avec le premier moteur six cylindres et la première carrosserie en aluminium. Une ligne BMW apparaît, soulignée par la calandre en forme de "naseaux" qui identifie encore la marque. Poursuivant ses recherches sur les moteurs d'avions, BMW participe dans les années 1940 à la mise au point des premiers moteurs à réaction.
Durant près de vingt ans, bien que dans une situation économique très difficile, la société ne cessera d'innover avec notamment le développement de moteurs et de châssis de plus en plus performants. Capitalisant sur ce savoir faire et ayant renoué avec les bénéfices en 1963, BMW se positionne dans l'univers des voitures de prestige.
En 1975, elle lance la Série 3 puis en 1977, la Série 7. L'entreprise connaît depuis lors une croissance d'une régularité exceptionnelle et bénéficie d'une image technologique et sportive très forte, comme en témoigne la troisième génération de M3.
 

La stratégie financière

Deux maîtres mots résument la stratégie financière de l'entreprise : indépendance, sécurité. Ils contribuent à établir fermement sa stabilité et à lui permettre d'affirmer sa vocation en toute liberté.
D'une part, BMW est une "entreprise familiale", détenue majoritairement par la famille Quandt. Actionnaire de référence depuis 1959-1960, celle-ci a permis d'éviter la dispersion du capital et de maintenir dans le temps la continuité d'une stratégie entrepreneuriale : BMW n'a connu qu'un seul Président du Directoire de 1970 à 1993 !
D'autre part, écartant par tradition les établissements financiers, BMW s'efforce de toujours couvrir ses investissements exclusivement par son cash-flow : ainsi, depuis plus de quinze ans, la répartition entre dividendes et réserves est-elle fixée à 50/50.

Cotée en bourse, réputée pour ne jamais faire la moindre perte, l'entreprise peut également lever sans difficulté des fonds sur les marchés financiers : l'usine américaine de Spartanburg ouverte en 1994 a été financée par des capitaux américains. De même, suite au rachat de Rover, BMW a conservé deux nouvelles usines en Grande Bretagne (à Oxford et Swindon) où est assemblée la nouvelle Mini.
Forte de sa santé financière, BMW contrôle ainsi en toute indépendance la marche de son développement.
 
Contenu multimédia actifContenu multimédia inactif