Les métiers de demain dans l’industrie automobile

QUELS MÉTIERS DEMAIN DANS L'AUTOMOBILE ?

Exit clés de 12, bonjour robots et iPads…

Quels métiers demain dans l'automobile ?Exit clés de 12, bonjour robots et iPads…

QUELS MÉTIERS DEMAIN DANS L'AUTOMOBILE ?

Exit clés de 12, bonjour robots et iPads… Et oui : produire une voiture, ce n’est plus ce que c’était ! Aujourd’hui, un véhicule de luxe comporte 15 fois plus de lignes de code qu’un Boeing 787… Sous l’impulsion des nouvelles technologies, nos véhicules évoluent : plus connectés, parfois mêmes autonomes ou encore électriques. Et dans la foulée, ce sont tous les métiers de l’industrie automobile qui se métamorphosent. 

 

En pleine révolution industrielle, les innovations abondent. L’essor de la connexion à haut débit, l’informatique à coût réduit, la collecte de données et le machine learning redessinent en profondeur les contours des métiers de l’industrie automobile. Et tout ça, même pas pour construire une DeLorean, mais nos voitures de tous les jours…

Depuis cinquante ans, l’industrie investit des milliards d’euros en solutions d’automatisation et technologies avancées. Au sein d’usines de plus en digitalisées, de nouvelles pratiques émergent, et de nouvelles compétences sont mises à l’honneur.

Voir plus

Des métiers qui évoluent.

En usine, clés de 12 et cliquets à douilles ne sont plus l’alpha et l’oméga des mécanos. Aujourd’hui, la palette d’outils des techniciens, dont le métier a considérablement évolué depuis le déploiement du numérique, s’est agrémentée d’iPhones ou d’iPads… Ces derniers permettent d’orchestrer la robotisation de la chaine de production.

 

Il faut dorénavant aussi compter avec les robots, ou « Bots » pour les experts, qui sont utilisés pour seconder les travailleurs. Minutieusement manœuvrés, ils déchargent les conteneurs, rangent des composants ou chargent sur palettes des matériaux. De là à s’imaginer dans Matrix, il n’y a qu’un pas. Devenue monnaie courante, l’utilisation des robots nécessite la présence de techniciens spécialisés dans leur réparation et leur maintenance. Attention, ce recours à la technologie concerne également les mécaniciens, chargés de réparer les voitures pendant leur cycle de vie, et tenus de s’adapter à l’évolution de la filière, notamment par le biais de l’apprentissage. Que les luddites restent zen, il n’est toujours pas question de remplacer l’homme par la machine ! Il s’agit tout bonnement de délester les travailleurs lors de tâches ardues et répétitives afin qu’ils puissent dédier plus de temps à des missions plus stimulantes. La machine : 0 ; l’homme : 1. 

Voir plus
L’iPhone comme outil de travail

© BMW Group - L’iPhone comme outil de travail

Les métiers de demains secondés par les robots

© BMW Group - Les métiers de demains secondés par les robots

Evidemment, la transformation des métiers de l’automobile ne se limite pas son périmètre à celui de l’usine, elle se dissémine aussi chez les cols blancs. En effet, les véhicules d’aujourd’hui comportent une part croissante d’électronique et de logiciels. (Ces derniers devraient d’ailleurs, selon une étude menée par McKinsey & Company, compter d’ici 2030 pour 30% de la valeur d’un véhicule…) Cette nouvelle composition des véhicules requiert le développement de nouvelles compétences, notamment en ce qui concerne l’informatique ! Plus possible de se passer de programmation : d’après une étude menée en 2019 par le McKinsey Center for Future Mobility, une voiture de luxe contemporaine standard tourne en moyenne à plus de 100 millions de lignes de code, soit 15 fois plus qu’un Boeing 787. On n’est peut-être pas loin de la DeLorean, finalement… 

Voir plus

Comment le secteur automobile se prépare aux métiers de demain.

Afin de stimuler le progrès technique, la main d’œuvre automobile de demain devra être hautement qualifiée. Mais les choses se corsent : une étude menée en 2018 par le cabinet de conseil Deloitte prévoit une pénurie de travailleurs qualifiés en usine, qui pourrait d’ici 2028 mettre en péril une production économique équivalant à la bagatelle de 1,8 trillions d’euros (Etude menée par Deloitte Insights et publiée en 2018 : 2018 Deloitte skills gap and future of work in manufacturing study).


Pour prendre les devants, BMW Group France a développé à Tigery sa propre filière de formation pour jeunes techniciens. Depuis l’an 2000, la formation a produit plus de trois-cents techniciens à fort potentiel, avec un taux d’embauche supérieur à 80%. Le groupe organise aussi depuis 1991 un concours, le « Challenge Ecoles BMW ». L’objectif : faire intégrer la filière de formation BMW « Technicien Expert Après-Vente Automobile » à une poignée d’élèves doués. Ces as de la mécanique seront aussi experts en manipulation des technologies, ce qui leur permettra d’intervenir sur l’ensemble du véhicule, façon Avengers de l’automobile.

 

Afin de rester à la pointe de l’innovation, le groupe mise aussi sur la coopération. Par le biais du programme Startup Garage, BMW Group échange avec de plus de 1500 jeunes entreprises pionnières chaque année susceptibles de développer de nouveaux prototypes. Le groupe s’attache aussi à construire des ponts avec des universités afin de développer sa recherche et développement. 

 

Ce qui est sûr, c’est que l’industrie automobile a (encore) de beaux jours devant elle ! Selon le cabinet McKinsey, le secteur de la nouvelle mobilité sera l’un des moteurs de l’emploi dans les prochaines années en Europe…

Voir plus
Le métier de technicien automobile évolue

© BMW Group - Le métier de technicien automobile évolue

Découvrez les nouveaux métiers de l'industrie automobile avec Émilie Aubert, Head of Human Resources BMW Group France

LES MÉTIERS DE DEMAIN INVENTENT DÉJÀ LA MOBILITÉ DU FUTUR.

Tribune d’Émilie Aubert, Head of Human Resources BMW Group France - Voitures autonomes, véhicules électriques, divertissements embarqués : « la » voiture du futur n’existe pas, mais les nouvelles mobilités sont déjà une réalité. Résultat : de nouveaux métiers apparaissent aussi, et je vous propose de les découvrir avec moi.
Connaissez-vous les métiers de demain et en quoi ils consistent ?

CES MÉTIERS EXISTENT-ILS ?

Intelligence artificielle, réalité augmentée, textile connecté : l’industrie automobile connaît d’importantes mutations qui définissent les métiers de demain. Certains existent déjà, mais les connaissez-vous et savez-vous en quoi ils consistent ?