BMW Vision iNEXT : l’art de concevoir la voiture du futur

LES MÉTIERS DE DEMAIN INVENTENT DÉJÀ LA MOBILITÉ DU FUTUR.

Tribune d’Émilie Aubert, Head of Human Resources BMW Group France.

Les métiers de demain inventent déjà la mobilité du futur.Tribune d’Émilie Aubert, Head of Human Resources BMW Group France.
Émilie Aubert, Head of Human Resources BMW Group France

© BMW Group - Émilie Aubert

Voitures autonomes, véhicules électriques, divertissements embarqués : « la » voiture du futur n’existe pas, mais les nouvelles mobilités sont déjà une réalité. Résultat : de nouveaux métiers apparaissent aussi, et je vous propose de les découvrir avec moi.
Émilie Aubert, Head of Human Resources BMW Group France

Les métiers de l’automobile ont toujours évolué au gré des innovations du secteur. C’est le sens de l’histoire.

Mais avec la révolution technologique, cette mue s’est fortement accélérée.

Voir plus

BMW GROUP N’EST PLUS UNIQUEMENT UN CONSTRUCTEUR AUTOMOBILE...

... mais une tech company. Notre métier, c'est bien sûr de produire du tangible, des voitures, des deux-roues, des pièces détachées… mais également des services qui permettent à nos clients d’opter pour la mobilité qui leur convient.
Est-ce qu’ils cherchent juste un moyen de se déplacer d'un point A à un point B ? Est-ce qu’ils ont quand même envie de prendre le volant, pour garder les sensations de la conduite ? Notre rôle, c'est d’abord de pouvoir répondre à l'ensemble de ces besoins, mais aussi d’anticiper les changements sociétaux.
Pour accompagner ces mutations, il faut investir. L’idée ? Pouvoir développer et intégrer de nouveaux métiers et de nouvelles expertises afin d’offrir des véhicules et des services associés.

 

 

Voir plus
Conception du prototype BMW Vision M NEXT

© BMW Group - Conception du prototype BMW Vision M NEXT

Ingénieur effectuant un contrôle de conduite autonome à l'aide de nouvelles technologies

© BMW Group - André Mueller, ingénieur chez BMW, effectue un contrôle de conduite autonome

PRODUCT GENIUS, INTELLIGENCE ARTIFICIELLE : LES MÉTIERS SE RÉINVENTENT.

Les métiers d'ingénierie sont toujours au centre du secteur automobile, mais de nouvelles spécialités apparaissent. Aujourd’hui, des ingénieurs informatiques ou des experts en intelligence artificielle ont par exemple pour mission d’aider les voitures autonomes à mieux intégrer les comportements humains.
Mais la mutation des « métiers traditionnels » en « métiers de demain » est également impressionnante dans les concessions. Si vous allez aujourd’hui dans un service après-vente, vous croiserez sans doute des techniciens… avec des tablettes dans les mains. Et plus seulement les outils classiques.
Cette évolution est rendue nécessaire par toute la technologie embarquée dans nos véhicules : les mécaniciens doivent pouvoir accéder à toute l'analyse des données du véhicule pour pouvoir résoudre une panne et intervenir.

Voir plus

Les nouvelles technologies sont la clé de l'avenir de la mobilité. D’ailleurs, les entreprises capables de développer et de combiner à parts égales le matériel et les logiciels façonneront l'avenir de l'automobile.
La partie vente a également évolué. Des experts appelés « product genius », qui maîtrisent des produits devenus très technologiques, conseillent les clients et leur proposent de nombreuses options avant de passer la main aux vendeurs. C’est une démarche essentielle qui permet de proposer une réponse sur-mesure aux besoins des clients.

Voir plus

LES FORMATIONS CHANGENT AUSSI.

Nous constatons que les formations académiques évoluent fortement. Elles ont mis à jour leurs programmes sur des profils à bac +5 comme sur des BTS. 
Chez BMW Group France, nous croyons en l’apprentissage. C’est pourquoi nous avons des partenariats avec certains centres de formation. Cela nous permet d’échanger à propos des besoins et des compétences requises aujourd’hui… et d’assurer la pérennité de nos activités demain.
Par ailleurs, nous offrons des voitures aux lycées professionnels dans la France entière depuis de longues années afin que ces bacheliers en mécanique puissent apprendre à travailler sur des modèles à haut niveau technologique. L’objectif ? Former les mécaniciens de demain.

Voir plus

VERS LA VOITURE CONNECTÉE ET UN NOUVEAU LIEU DE VIE.

Selon la presse, 85 % des métiers de 2030 n'existent pas encore. Mais si nous ne savons pas encore de quoi demain sera fait, nous savons déjà que des changements assez profonds vont s’opérer. Notamment parce que nous estimons que d’ici 2030, 25 % des véhicules en circulation devraient être électriques… et connectés. 
Des voitures mises en réseau qui interagissent entre elles et avec la ville, des véhicules que nous pourrons appeler via nos smartphones et piloter en partie grâce à des textiles intelligents… Voilà ce à quoi nous pouvons nous préparer. 
Ces voitures seront, par ailleurs, de véritables lieux de vie. À la fois bureau, salon et salle de cinéma, elles nous proposeront une expérience embarquée toujours plus enrichie. Et tous ces éléments réclament déjà des expertises nouvelles, notamment liées à la robotique et l’intelligence artificielle.

Voir plus
Un ingénieur testant le textile intelligent de la BMW Vision iNEXT

© BMW Group - Un ingénieur testant le textile intelligent de la BMW Vision iNEXT

La BMW i3 : un bijou de technologies de demain

© BMW Group - La BMW i3 : un bijou de technologies de demain

Un exemple ? L’émergence du poste de « data scientist », dont la mission est de collecter et analyser des données afin de répondre ou anticiper les besoins de clients.
BMW Group a fondé en 2018 la coentreprise Critical Techworks IT afin de s'assurer les compétences nécessaires dans ce domaine. Le groupe est lui-même l'un des plus grands employeurs informatiques en Allemagne, avec 5 300 collaborateurs formés à l'analyse de données.
En parallèle des data scientists, on voit aussi se développer des métiers de responsables conformité et protection des données à caractère personnel. Leur rôle : la compliance, l’éthique et la responsabilité sociale, afin que notre collecte de données s’inscrive bien dans le cadre des évolutions réglementaires, comme le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) en Europe.

Voir plus

DE NOUVEAUX PROFILS POUR UNE NOUVELLE VISION.

Un mouvement d’ouverture à des profils « atypiques » est initié dans le secteur automobile. Nous allons désormais chercher des talents parfois très loin de notre terrain naturel, afin de nous nourrir d'expériences complètement différentes.

L’objectif est, là encore, de répondre aux nouvelles attentes de nos clients. À savoir une mobilité autonome, connectée, électrique, multimodale et partagée.
Car même si le collaborateur que nous recrutons ne connaît rien au milieu automobile, il nous apporte un savoir-faire et une nouvelle façon de penser qui nous ouvre des portes. Une nouvelle vision, en d’autres termes.

Voir plus
Le tableau de bord du prototype BMW Vision M NEXT

© BMW Group - Le tableau de bord du prototype BMW Vision M NEXT

Des ingénieurs au travail au cœur dans un laboratoire du Centre de Compétence des Cellules de Batteries de BMW Group, à Munich

© BMW Group - Des ingénieurs au travail au cœur dans un laboratoire du Centre de Compétence des Cellules de Batteries de BMW Group, à Munich

Il peut s’agir, par exemple, d’infographistes 3D et les développeurs informatiques qui viennent du jeu vidéo ou de l’audiovisuel. Nous les avons notamment intégrés à nos équipes afin de repenser nos ordinateurs de bord. Un « design d’expérience » dont nous aurons de plus en plus besoin avec le déploiement des voitures autonomes, qui permettront à chacun d’optimiser son temps pendant les déplacements. Certains prendront toujours du plaisir à conduire… mais d’autres en profiteront pour étudier, travailler ou même se distraire pendant leurs trajets quotidiens. À nous de leur concevoir le meilleur "environnement mobile intelligent". 
Autres talents venus d’ailleurs : les experts du développement durable. Ils nous aident à optimiser nos systèmes de production afin de respecter les standards environnementaux. Mais n’oublions pas, également, les physiciens qui travaillent sur la luminosité de nos phares ou le silence de nos habitacles, et les chimistes qui imaginent des batteries toujours plus efficaces.

Voir plus

DES STARTUPS ET DE NOUVELLES FAÇONS DE TRAVAILLER.

Dans le même esprit d’ouverture, nous avons initié des partenariats avec des startups pour développer des services innovants.
En interagissant avec nos équipes, ces startups infusent de nouvelles façons de travailler, elles nous aident à dynamiser et repenser nos façons d’avancer ensemble. Cela nous a notamment permis de progresser sur la notion de nomadisme au travail, de tiers-lieux, de coworking ou de télétravail.

Voir plus

UNE TRANSFORMATION DIGITALE… ET COLLECTIVE.

En parallèle, nous avons choisi d’accompagner l’ensemble de nos collaborateurs dans la transformation numérique. Cela va des équipes du siège, à Montigny-le-Bretonneux, jusqu’aux chauffeurs de notre centre d’essais de Miramas, en passant par les agents de magasin du centre de pièces rechange et accessoires de Strasbourg. 
Tous les métiers du groupe sont concernés, y compris ceux qui peuvent paraître plus éloignés du digital. Nous avons profité par exemple de la période de confinement pour proposer des classes virtuelles à 340 collaborateurs de notre service après-vente.

Voir plus
Des apprenties dans un centre de formation BMW Group au Brésil : La mécanique… mais avec des tablettes pour intervenir sur l’électronique embarquée

© BMW Group - Des apprenties dans un centre de formation BMW Group au Brésil : La mécanique… mais avec des tablettes pour intervenir sur l’électronique embarquée

DES COLLABORATEURS QUI INVENTENT LE FUTUR.

En formant nos collaborateurs, nous voulons encourager leur capacité à anticiper les évolutions de leur fonction, à développer une véritable agilité. Celle qui est au cœur de notre fonctionnement chez BMW Group.
Être en capacité d’apprendre un nouveau métier, c'est capital pour accompagner l'évolution de notre organisation, de nos activités... et cela nous permet de développer une force de frappe plus importante. Car face aux mutations de notre monde, nous ne voulons pas réagir, mais anticiper pour rester leader.Afin d’aider nos collaborateurs à libérer leur créativité et se réinventer, nous avons notamment lancé en France un programme qui s'appelle « Challenge Everything ». L’objectif est dans le titre : les équipes sont invitées à questionner tous les process de l’entreprise. L’idée est d’améliorer nos façons de faire et d’être toujours plus performants pour nos clients. De répondre, encore une fois, à leurs besoins.
Parce que rester leader, ce n’est pas dessiner la voiture de demain, puisqu’elle n’existe pas. Il s’agit plutôt de penser une multitude de produits et services de mobilité pour être en capacité de répondre à l'ensemble de ces attentes. Et ce dès aujourd’hui.

Voir plus
La voiture de 2030 et les métiers qui l’ont façonnée

MAIS QUI A INVENTÉ LA VOITURE DE 2030 ?

Lancer une réunion en visio, faire une sieste entre deux rendez-vous ou encore finir une série : tout cela est possible dans la voiture du futur. Qui sont celles et ceux qui ont permis cette révolution ? Focus sur des métiers d’avenir.
Connaissez-vous les métiers de demain et en quoi ils consistent ?

CES MÉTIERS EXISTENT-ILS ?

Intelligence artificielle, réalité augmentée, textile connecté : l’industrie automobile connaît d’importantes mutations qui définissent les métiers de demain. Certains existent déjà, mais les connaissez-vous et savez-vous en quoi ils consistent ?