BMW a inventé la machine à voyager dans le futur !

LE BILAN CARBONE
POUR LES NULS

Scopes, émissions directes, indirectes, neutralité carbone : vous ne comprenez pas tout au vocabulaire lié aux émissions de gaz à effet de serre ? Pas de problème, on vous explique tout cela le plus clairement du monde.

Voir plus
Le bilan carbone <br>pour les nuls

Un bilan carbone est un diagnostic des émissions de gaz à effet de serre des particuliers, des entreprises, des collectivités et des administrations. Jusqu’ici, c’est plutôt clair. Le problème ? Non seulement son jargon ne l’est pas toujours, mais vous y êtes confronté(e) au quotidien.  Penchons-nous donc sur ses principaux termes, histoire de mettre fin à vos moments de solitude lors de vos dîners en ville. Sauf ceux qui n’ont aucun rapport avec le bilan carbone. Désolés…

Voir plus

LES GAZ A EFFET DE SERRE

Vous comptiez aider votre enfant à faire ses devoirs de SVT sur les gaz à effet de serre mais vous vous apercevez qu’il en sait plus que vous. Le CO₂, vous voyez à peu près, mais le reste… c’est flou. Parce qu’il en va donc de votre réputation à la maison, voici un petit rappel des bases.

 

Les GES (Gaz à Effet de Serre) agissent comme le verre d’une serre en interceptant les infrarouges émis par la surface de la Terre (après qu’elle ait absorbé l’énergie solaire) pour contribuer à chauffer la planète. Ce qui est plutôt une bonne chose, sauf quand les activités humaines en augmentent la concentration dans l’atmosphère.

 

Si les deux principaux GES sont la vapeur d’eau et le fameux CO₂, un bilan carbone en comptabilise six autres : le méthane (émis par la décomposition des plantes et des animaux… mais aussi par l’élevage ou l’extraction de gaz, de pétrole et de charbon), le protoxyde d’azote (également appelé « gaz hilarant » sans l’être vraiment), les hydrofluorocarbures (utilisés comme réfrigérants), les perfluocarbures (qui servent notamment à fabriquer l’aluminium dans lequel vous emballez vos sandwiches) et l’hexafluorure de soufre (souvent employé comme isolant électrique).

Voir plus
-40% : c’est l’objectif de réduction d’émissions de CO2 sur le cycle de vie de chaque voiture BMW Group d’ici 2030.D31

© BMW Group

Bref, si le CO₂ représente les trois quarts des émissions de GES liées aux activités humaines, il n’en est pas le principal responsable, loin de là. Ce qui n’empêche pas  BMW Group de déployer son ambitieux plan  d’électrification (en 2030, MINI sera 100% électrique et au moins 50% des véhicules BMW seront électriques) pour diminuer de 40% les émissions de CO₂ générées par voiture sur tout le cycle de vie d’ici 2030.

Voir plus
Vers un avenir toujours plus électrique

© Vers un avenir toujours plus électrique - Crédits : BMW Group

LES ÉMISSIONS DIRECTES ET INDIRECTS

50% : c’est la part de matériaux secondaires que BMW Group prévoit d'utiliser d'ici une dizaine d'années, pour chacune de ses voitures.

© BMW Group

Vous êtes au travail. Il est 15h, le ciel est gris, mais ne nous mentons pas : on y voit assez bien pour travailler sans lampe de bureau. Seulement, la vôtre est allumée. Un collègue vous demande gentiment de l’éteindre et, avant que vous ne protestiez, invoque le besoin de limiter les « émissions indirectes » de l’entreprise. Mais pourquoi indirectes ? Et qu’est-ce qu’une émission directe ?

 

La réponse est - relativement – simple à comprendre : les émissions directes sont celles qu’une entreprise émet directement via la combustion d’énergies fossiles. Par exemple celle du carburant de ses véhicules de fonction.

Voir plus

Les émissions indirectes, elles, sont par exemple liées à la consommation d’énergie – comme l’électricité de votre lampe - qui n’émet pas de GES au moment de son utilisation sur un site, mais de sa production. Et notez également que d’autres types d’émissions en aval - comme celles que génère un produit fabriqué par l’entreprise - sont également considérées comme indirectes.

 

Pour réduire à la fois ses émissions directes et indirectes, BMW Group alimente exclusivement ses sites de production avec des énergies renouvelables depuis 2020. Mais ce n’est tout :  fin 2019, BMW Group a également déployé deux centrales de cogénération qui transforment le gaz naturel en électricité et utilisent la chaleur résiduelle de ce processus pour chauffer les bâtiments sans faire appel à des sources externes !

Voir plus
Au Centre de recherche et d'innovation de BMW Group, aucune chaleur ne se perd

© Au Centre de recherche et d'innovation de BMW Group, aucune chaleur ne se perd - Crédits : BMW Group

LES SCOPES

À la machine à café, deux collègues avec qui vous parlez du bilan carbone de votre entreprise mentionnent régulièrement des mystérieux « scopes ». Vous êtes perdu(e), et opinez donc du chef en fixant votre gobelet. Seulement, votre double expresso ne vous donnera aucune définition. Nous, si.

 

D’ailleurs, ce sera beaucoup plus simple maintenant que vous avez compris la notion d’émissions directes et indirectes. Sachez donc que les émissions de GES sont réparties en trois grandes catégories appelées scopes. Le scope 1 comprend les émissions directes, le scope 2 les indirectes, et le scope 3 les autres émissions indirectes (comme l’utilisation des produits vendus dont nous parlions plus haut). C’est simple, non ?

Voir plus
Nous devons concevoir nos véhicules dans une optique de durabilité dès le premier jour de leur développement." Oliver Zipse, CEO BMW Group

© BMW Group

Par ailleurs, sachez que BMW Group s’est fixé des objectifs validés, publiés et vérifiés chaque année par la Science Based Target Initiative pour réduire ses émissions de CO₂ sur chacun de ces scopes. À titre d’exemple, le groupe s’engage à réduire les émissions des scopes 1 et 2 de 80% par véhicule produit d’ici 2030 par rapport à l’année de référence 2019. Les objectifs du scope 3, quant à eux, comportent notamment une réduction de 22% des GES provenant des biens et services achetés - mais aussi des services de transport et de distribution en amont - de 22% par véhicule vendu sur la même période.

Voir plus
Résolument durable, la BMW i Vision Circular est réalisée avec 100% de matériaux recyclés et est recyclable à 100%

© Résolument durable, la BMW i Vision Circular est réalisée avec 100% de matériaux recyclés et est recyclable à 100% - Crédits : BMW Group

LA NEUTRALITÉ CARBONE

« L’objectif fixé par le GIEC ? Atteindre la neutralité carbone en 2050 » explique à la radio l’animateur de votre matinale préférée, que vous écoutez en allant travailler. Sur le principe, vous êtes d’accord, mais qu’est-ce que la neutralité carbone, exactement ?

 

Techniquement, l’article 4 de l’accord de Paris sur le climat définit cette neutralité comme « un équilibre entre les émissions anthropiques par les sources et les absorptions anthropiques par les puits de gaz à effet de serre. » Soit une définition à (bien) relire en sachant qu’une émission « anthropique » est d’origine humaine et qu’un puits de gaz à effet de serre (plus communément appelé « puits de carbone ») est une sorte de réservoir naturel (comme les forêts ou les océans) ou artificiel qui absorbe plus de carbone qu’il n’en émet. L’idée : séquestrer ce carbone en dehors de l’atmosphère – pas seulement l’absorber, donc - pour compenser les émissions générées et atteindre un bilan neutre.

Voir plus
Les forêts sont des puits de carbone naturels

© Les forêts sont des puits de carbone naturels - Crédits : Unsplash

Pour compenser les émissions résiduelles, qui ne peuvent être directement réduites et ainsi atteindre une neutralité carbone nette, BMW Group procède à l’achat de « crédits carbone » *, qui financent des projets permettant de séquestrer ces émissions. 

 

Voilà. On vous conseille donc d’organiser dès maintenant le prochain dîner où vous brillerez de mille feux en évoquant tout cela. Et si vous voulez en savoir plus sur votre propre empreinte carbone, n’hésitez pas à vous inscrire à l’une des conférences interactives My CO₂ !

 

*Un crédit carbone est une unité vendue par le porteur du projet de compensation équivalant à la réduction d’une tonne d’émissions de CO₂.

Voir plus
Comment le son de votre future BMW électrique va vous faire vibrer.

COMMENT SONNERA L’AVENIR AU VOLANT D’UNE BMW.

Tribune de Ludovic Leguem, Directeur Délégué à la Communication et aux Affaires Publiques BMW Group France. Demain, le plaisir de conduire sera électrique et sans émissions locales, mais non dénué d’émotions grâce à une palette sonore toujours plus riche. C’est pourquoi BMW Group s’est associé au compositeur de musiques de films oscarisé Hans Zimmer pour concevoir le son de ses futurs modèles. L’objectif ? Vous offrir une expérience absolument unique. Laissez-moi donc vous expliquer pourquoi le son des BMW électriques s’apprête à vous faire vibrer.
BMW invente demain depuis toujours et et ce n'est pas prêt de s'arrêter.

BMW INVENTE LE FUTUR DEPUIS TOUJOURS.

Design, innovation, motorisation : d'hier à demain, découvrez les BMW qui ont marqué l'histoire de l'Automobile.