Décarbonner le transport maritime : la clef d'échanges internationaux plus écologiques.

ET SI LE TRANSPORT MARITIME PASSAIT AU VERT ?

Vers un transport maritime plus écologique ?

Transportant près de 10 milliards de tonnes de marchandises sur les mers du globe chaque année, les porte-containers assurent 90% du commerce mondial. Nombreux et efficaces, ils ne sont pas pourtant pas très écologiques. Mais tout cela est sur le point de changer…

Voir plus
Et si le transport maritime passait au vert ?Vers un transport maritime plus écologique ?

Flashback. On est au printemps 1956, et Malcom McLean vient d’avoir une très bonne idée : fabriquer d’immenses boîtes métalliques de mêmes dimensions pour rassembler des marchandises et faciliter leur transport. Les containers sont nés. Le 26 avril, l’Américain en place 58 dans un premier bateau qui relie Newark à Houston et change la face du monde. Ou du moins du fret maritime.

64 ans plus tard, les porte-containers ont pris du muscle. Parfois plus longs que la Tour Eiffel, ils sont environ 90 000 et peuvent désormais transporter jusqu’à 15 000 boîtes. Le problème ? Ces piliers du commerce international polluent beaucoup. Alimentés au fioul lourd, ils émettent déjà 3% des gaz à effet de serre mondiaux, et le chiffre pourrait grimper jusqu’à 17% en 2050*. Bref, il y a urgence, et de nombreux acteurs l’ont bien compris.

 

*Estimation de l'Institut Supérieur d'Économie Maritime (Isemar) 

Voir plus
Ces mastodontes transportent de grosses quantités de marchandises… avec de lourdes conséquences écologiques.

BMW Group a rejoint la coalition « Getting to Zero ». Son ambition : créer une flotte de cargos de haute mer à zéro émission de CO2 dès 2030. Cette volonté s’intègre dans la stratégie du groupe de placer le développement durable et la gestion efficace de ses ressources au centre de ses réflexions. La bonne nouvelle, c’est qu’en terme de transport maritime, les solutions existent peut-être déjà. La preuve en trois pistes.

Voir plus

Carburants alternatifs : l’heure du duel

Ils sont propres, innovants, et surtout rivaux. Eux, ce sont le Gaz Naturel Liquéfié (aka le GNL) et l’hydrogène. Mais si le premier limite l’émission de particules fines dans l’atmosphère, il affiche quelques failles : peu performant au niveau des émissions de CO2, il exige des moteurs spécifiques et de grosses capacités de stockage à bord. Silencieux, non explosif et inépuisable, l’hydrogène liquide a donc tout pour devenir la nouvelle référence du milieu. Déjà utilisé pour alimenter des véhicules ou fournir l’électricité de certains bâtiments, il offre notamment une densité de stockage 5 fois supérieure à l’hydrogène gazeux. Prends ça, le GNL.
 

Voir plus
Le porte conteneurs électrique Port-Linere un projet prometteur.

© 2020 PortLiner

DES BARGES ÉLECTRIQUES…

Potentiellement plus respectueux de l’environnement que les cargos actuels, le porte-containers 100% électrique de l’entreprise néerlandaise Port-Liner est annoncé comme la prochaine révolution du fret maritime. Mais là encore, tout n’est pas parfait. On pense notamment à la faible autonomie de sa batterie (de 15h à 35 heures maximum), alors qu’un bateau de marchandises doit pouvoir naviguer sans ravitaillement. Autre problème : sa capacité de stockage. Si un cargo standard peut stocker 9000 containers, la barge de Port-Liner ne peut en embarquer que 270. Mais attention, il ne s’agit que d’un premier prototype…

Voir plus

OU DES CARGOS HYBRIDES

Pourquoi utiliser un moteur quand on peut laisser le vent travailler ? Avec le bateau Canopée, l’entreprise nantaise Zephyr & Borée pose les bases du fret 2.0. Mêlant voiles et motorisation, son navire hybride de 121 mètres pourrait réduire de 35% les émissions de CO2 d’un porte-containers classique. Et après tout pourquoi pas ? Sa mise à l’eau est en tout cas prévue pour 2022 avec un invité prestige dans les soutes : la fusée Ariane 6. Un engin qui, comme le transport maritime écologique, devrait bientôt décoller.

Voir plus
Le projet Canopée : un porte container hybride pour une promesse encourageante.

© 2019 Zéphyr&Borée

De Product First à Client First, par Frank-Emanuel SCHLÖDER, Directeur Marketing BMW France

POURQUOI BMW GROUP IMAGINE SES VOITURES EN FONCTION DE VOUS ?

Tribune de Frank-Emanuel SCHLÖDER, Directeur Marketing BMW France : Chez BMW Group, nous pensions être user centric. Après tout, nous fabriquons des voitures Premium pour des clients exigeants depuis plus de cent ans. Mais l’étions-nous vraiment ?
Le passage à l’électrique se fait progressivement sur l’ensemble du globe

COMMENT L’ÉLECTRIFICATION CHANGE LE MONDE ?

Le développement des voitures électriques est enclenché. BMW Group a déjà la gamme de véhicules électrifiés la plus large du marché, et la portera à 25 modèles d’ici 2023. Mais comment cet essor bouleverse-t-il les usages et les équilibres géostratégiques ? Et avec quelles conséquences au quotidien ? Le point avec Nicolas Meilhan, senior advisor chez EV-Volumes.