L’HISTOIRE DE LA BMW SÉRIE Z EN RÉSUMÉ.

L’HISTOIRE DE LA BMW SÉRIE Z
EN RÉSUMÉ.

Découvrez le développement, l'histoire et l'évolution des BMW roadster atypiques et novateurs de la Série Z. Découvrez le processus de création de classiques comme la BMW Z1 et la BMW Z8 ainsi que de voitures pour un public large, les BMW Z3 et BMW Z4.

Voir plus
L’HISTOIRE DE LA BMW SÉRIE Z<br>EN RÉSUMÉ.

APERÇU DES MODÈLES BMW Z.

Depuis la fin des années 1980, BMW renoue avec la tradition des roadsters, comme la légendaire BMW 507 : des voitures ouvertes biplace dont l’objectif principal est le plaisir de conduire. Le "Z" pourrait être interprété comme un sigle pour "l'avenir" ; en effet, tous les modèles de la série Z se distinguent par des détails spécifiques de véhicules qui sont innovants ou avant-gardistes.

Voir plus

BMW Z1.

BMW Z1 (E30/Z) vue latérale 7/8 en conduite

Dans la tradition des roadsters légendaires tels que la BMW 328 et la BMW 507, BMW commercialisa à la fin des années 1980 un véhicule à deux places qui devint à son tour un modèle classique : la BMW Z1. Conçu en tant que concept par BMW Technik GmbH, ce projet eut tellement de succès que le véhicule fut ensuite développé pour la route.

Le designer en chef de l'époque, Harm Lagaay, fit de la BMW Z1 un roadster au design révolutionnaire. Avec sa calandre extrêmement plate et son capot incliné, aucun doute possible : ce véhicule possède une dynamique extrême dans les virages et une tenue de route précise.

Sur le plan technique, ce véhicule est basé sur la BMW Série 3 même s’il ne ressemble à aucun véhicule de série. Cela s’explique entre autres par son design exceptionnel : les 8000 exemplaires du Roadster en édition strictement limitée sont issus de l’artisanat. La BMW Z1 est le seul véhicule dont les prototypes ont été développés et construits par BMW Technik GmbH. Ce véhicule présente plusieurs particularités techniques. Les portières escamotables dans les bas de caisse sont sans conteste l’élément le plus remarquable de ce véhicule. Elles permettent des sensations de conduite inégalables, que seule une BMW Z1 peut procurer.

Ce concept de portière permet une stabilité et une rigidité en torsion exceptionnelles, et repose sur une structure monocoque en acier galvanisé à chaud. Le châssis possède ainsi non seulement une protection spéciale contre la corrosion, mais il est également renforcé de 25 %. La carrosserie se compose de composants en fibre de verre et en plastique.

Grâce à son lien direct avec la route, la BMW Z1 communique des sensations proches du kart. Notamment grâce à son moteur 2,5 litres de 6 cylindres doté d’une puissance de 170 ch (125 kW) qui était présent sur la BMW 325i de l'époque. Comme le moteur est placé derrière l’essieu avant, ce roadster léger est presque parfaitement équilibré. BMW réussit ainsi un autre classique dans le domaine du roadster.

Période de production : 1989–1991
Moteur : 2,5 litres (125 kW, 340 ch), 6 cylindres
Longueur/largeur/hauteur : 3.921 mm/1.690 mm/1.277 mm

BMW Z3.

BMW Z3 Roadster (E36/7) vue de profil à l’arrêt

Inspiré par le succès écrasant de la BMW Z1, le constructeur automobile munichois lance avec la BMW Z3 un roadster pour une clientèle plus large. La combinaison de l'architecture légère, de la configuration ouverte à deux places et du comportement dynamique typique de la marque s'est révélée imbattable et fait ses preuves jusqu'à aujourd'hui avec son successeur, la BMW Z4.

Un petit biplace ouvert réunissant les qualités BMW : BMW ne l'avait plus fait depuis des décennies - hormis la BMW Z1 limitée à quelques milliers d'exemplaires. En 1995, la BMW Z3 entre en scène sur les routes du monde entier : petite mais avec une maîtrise et une tenue de route précise et une bonne motorisation. Ce concept réussi s'est vendu à environ 297 000 exemplaires en sept ans.

Équipée initialement de 4 cylindres de 1,8 litre et de 1,9 litre, la BMW Z3 est également disponible à partir de 1996 avec un moteur 6 cylindres développant une puissance de 193 ch (142 kW) avec une cylindrée de 2,8 litres. L'année suivante, la BMW M Roadster séduit par son moteur 6 cylindres de 3,2 litres, issu de la BMW M3, qui développe une puissance de 321 ch ( 236 kW).

À partir de 1998, BMW emprunte de nouvelles voies et présente la BMW Z3 comme un "Shooting Brake", c'est-à-dire un coupé. Sa forme extravagante en fait un véhicule hors du commun, qui n'est disponible qu'avec des moteurs six cylindres.

Le restylage du Roadster en 1999 introduit des anneaux chromés aux phares et une poupe retravaillée plus dynamique, légèrement relevée sur les ailes à l'arrière. Les feux arrière en forme de L donnent au véhicule une apparence plus large. De nouveaux moteurs assurent une propulsion encore plus puissante, comme le moteur de 2,2 litres à quatre cylindres de 170 ch (125 kW). Le 6 cylindres de 2,8 litres est remplacé par un moteur 3,0 litres de 231 ch (170 kW). À partir de 2001, le BMW M Roadster reçoit le moteur de la nouvelle BMW M3 : il développe 325 ch (239 kW) et fait de ce biplace léger un véhicule doté d’une dynamique et d’une accélération incomparables.

Période de production : 1995–2002
Moteurs : 1,8 – 3,2 litres (85 – 239 kW, 116 – 374 ch), 4 & 6 cylindres
Longueur/largeur/hauteur : 4025–4050 mm/1692–1740 mm/1266–1306 mm

BMW Z4.

L'héritier direct de la BMW Z3 porte le nom de BMW Z4. Le roadster a maintenant clairement progressé et a été amélioré sur le plan du confort – sans jamais faire de compromis sur la dynamique ni sur le plaisir de conduire.

Voir plus

LA PREMIÈRE GÉNÉRATION DE LA BMW Z4.

BMW Z4 Roadster (E85) vue 7/8 de profil en conduite

Sous l'égide du designer en chef Chris Bangle, le successeur de la BMW Z3 perpétue sa conception : porte-à-faux courts, empattement relativement long, capot étiré, poupe courte. Avec pour résultat une voiture sportive, un roadster expressif et dynamique dans lequel les priorités sont les suivantes : un plaisir de conduire avec un contact direct avec la route et l'environnement sans renoncer au confort et aux commodités modernes. Des matériaux de premier choix sont ainsi disponibles pour l'aménagement intérieur. La capote en tissu se pare d'une lunette arrière en verre chauffée, ce qui la rend durable et adaptée à une utilisation quotidienne.

Dans un premier temps, la BMW Z4 n'était disponible qu'avec des moteurs 6 cylindres en ligne. Leurs cylindrées de 2,2 l développent  170 ch (125 kW) et  192 ch (141 kW). La variante de 3 l développe quant à elle 231 ch (170 kW). Grâce au châssis à jambes de force MacPherson à l’avant et à l’essieu arrière multibras, les performances de ce roadster le catapultent au sommet de sa catégorie en termes de dynamique et d’agilité. Depuis 2005, un nouveau modèle d'entrée de gamme est disponible, dont le 4 cylindres avec  150 ch (110 kW) et une cylindrée de deux litres.

Lors du restylage du modèle en 2006, le véhicule a été doté des pare-chocs retravaillés qui, de pair avec les nouveaux feux arrière à LED, génèrent une esthétique encore plus dynamique. Mais la nouveauté la plus époustouflante concerne la motorisation des voitures de sport : les nouveaux moteurs 6 cylindres baptisés N52 apportent plus d'efficience et de puissance. Le plus petit des moteurs de 2,5 litres développe ainsi une puissance 177 ch (130 kW). De plus, la variante M est désormais disponible : Le moteur vient de la BMW M3, qui génère une puissance de  343 ch (252 kW) pour une cylindrée de 3,2 litres. Ce concentré de puissance anime également le nouveau coupé. Contrairement à la BMW Z3, ce véhicule est doté d'une poupe oblique et est en outre disponible avec un moteur de 3,0 litres et 265 ch (195 kW).

Période de production : 2002–2008
Moteurs : 2,0 – 3,2 litres (110 – 252 kW, 150 – 343 ch), 4 & 6 cylindres
Longueur/largeur/hauteur : 4091 – 4113 mm/1781 mm/1268 – 1302 mm

LA DEUXIÈME GÉNÉRATION DE LA BMW Z4.

BMW Z4 Roadster (E89) vue de profil en conduite

Lignes galbées, capot étiré, poupe large : la nouvelle génération de la BMW Z4 sait elle aussi fasciner. Notamment parce que BMW se lance dans le sport automobile avec ce véhicule en le proposant dans une version de course destinée à la compétition clients.

Lors de son développé, on a renoncé à équiper la BMW Z4 d’une capote en toile avec toit rigide en option pour le munir d'un toit en aluminium rabattable en plusieurs parties. Lorsqu'il est fermé, le conducteur ne ressent pratiquement aucune différence avec un véhicule doté d'un toit normal. Cette solution remplace le coupé.

Les premiers véhicules de cette génération possèdent des moteurs 6 cylindres, du sDrive23i avec cylindrée de 2,5 litres et d'une puissance de 204 ch (150 kW) au modèle haut de gamme sDrive35i avec cylindrée de 3,0 l délivrant une puissance de 306 ch (225 kW). Le sDrive35is, disponible depuis 2010, utilise également ce moteur qui, après une révision, développe  340 ch (250 kW) et constitue la motorisation la plus puissante sur le reste de la période de production jusqu'en 2016. Après le restylage du modèle en 2011, deux moteurs 4 cylindres turbo sont disponibles, remplaçant les petits 6 cylindres. L'année 2013 apporte une version d'entrée de gamme un peu moins puissante : un moteur 4 cylindres de 2,0 litres de 156 ch (115 kW).


L'équipement de sécurité dépasse de loin les standards au cours de cette période. Le véhicule est ainsi équipé d’une assistance au freinage d’urgence et d’un indicateur visuel : les feux stop qui clignotent et l'allumage automatique des feux de détresse indiquent aux autres usagers de la route que la BMW Z4 effectue un freinage intense.

Ces caractéristiques sont aujourd'hui la norme, elles sont révolutionnaires en 2009. La BMW Z4 dispose en outre d'un Dynamic Driving Control qui permet d'adapter le comportement, par exemple le comportement d'accélération, la dureté de la direction assistée ou les points d'engagement des rapports sur les versions à boîte automatique.

Environ 115 000 exemplaires de la BMW Z4 deuxième génération ont été produit.

Période de production : 2009–2016
Moteurs : 2,0 – 3,0 litres (115 – 250 kW, 156 – 340 ch), 4 & 6 cylindres
Longueur/largeur/hauteur : 4.239 mm/1.790 mm/1.291 mm

LA TROISIÈME GÉNÉRATION DE LA BMW Z4.

BMW Z4 Roadster (G29) vue de profil en conduite

La BMW Z4, troisième génération du roadster, mène le concept Z à l'extrême : un design anticonformiste, radicalement progressiste et doté de la technologie la plus moderne.

Dans l'obscurité, les phares avant à LED sont immédiatement reconnaissable, la poupe s'illumine grâce à des OLED, des diodes électroluminescentes organiques. Quelle que soit la luminosité ambiante, la BMW Z4 séduit par sa présence sportive. De l'avant à l'arrière court et large, en passant par le capot allongé et le profil latéral, les lignes dynamiques laissent entrevoir au premier coup d'œil la dynamique de conduite du véhicule. Les Air Breather intégrés aux flancs, derrière les passages de roue avant, permettent également de limiter les turbulences d'air dans les passages de roue. La capote en tissu du roadster s'ouvre et se ferme en dix secondes à peine, jusqu'à une vitesse de 50 km/h.

Grâce à sa tenue de route surbaissée, à à une excellente répartition du poids et à un châssis rigide, la BMW Z4 est vraiment à l'aise sur les routes de campagne sinueuses. La grande stabilité dans les virages assure un comportement directionnel extrêmement précis et un plaisir de conduire intense. Les moteurs Twin Scroll Turbo quatre ou six cylindres délivrent la puissance adaptée au véhicule, du moteur 2,0 litres de 197 ch (145 kW) au moteur M, qui développe 340 ch (250 kW) avec une cylindrée de 3,0 litres dans la BMW Z4 M40i Roadster.

Dans l’habitacle, les matériaux nobles BMW Individual sont combinables dans de nombreuses variantes de couleurs et confèrent un caractère unique en son genre. Un BMW Head-Up Display est également disponible en option. Le BMW Intelligent Personal Assistant est également disponible, il peut piloter par commande vocale de nombreuses fonctions de la BMW Z4.

Période de production : 2018 – aujourd’hui
Moteurs : 2,0 – 3,0 litres (145 – 250 kW, 197 – 340 ch), 4 & 6 cylindres
Longueur/largeur/hauteur : 4.321 mm/1.861 mm/1.304 mm

LA BMW Z8.

BMW Z8 Roadster (E52) vue de trois quarts face en conduite

Bien que tous les modèles Z s'inscrivent dans la tradition des roadsters de légende comme la BMW 507, la BMW Z8 a succédé directement à la voiture de luxe des années cinquante en termes de concept et d'éléments de design. Ce véhicule biplace exclusif dispose d'ailes tout aussi galbées ainsi que d'un capot très long et d’une poupe courte. Il en va de même pour les performances exceptionnelles de ce véhicule élégant et expressif.

En 1997, le Tokyo Motor Show présente l'étude de design BMW Z07 qui présente déjà des éléments fondamentaux de la BMW Z8. La BMW Z8 naît sous la direction du designer Henrik Fisker, qui fait son entrée dans les showrooms pour la première fois en 2000. Avec ses ailes élancées et ses naseaux larges et plats, la BMW 507 affirme son style automobile et s'inscrit dans le nouveau millénaire.

D'un point de vue technique, la BMW Z8 dispose d'un cadre en aluminium autoportant (appelé Spaceframe), sur lequel sont fixés les composants de la carrosserie. Le véhicule est ainsi nettement moins lourd au bénéfice de la dynamique de conduite. Le cœur de la gamme est constitué par le moteur 8 cylindres de 5,0 litres issu de la BMW M5, qui développe 400 ch (294 kW) et fournit au véhicule haut de gamme une accélération conforme à son rang. À cette époque, il s'agit également du moteur le plus puissant de la gamme BMW.

La BMW Z8 est livrée de série en équipement complet. Elle est notamment équipée d'un téléphone avec fonction mains libres, d'un système de navigation, d'une climatisation, d'un intérieur tout cuir et d'un toit rigide en fibre de verre avec lunette arrière chauffée. Un bouton de démarrage est présent sur le tableau de bord, un détail totalement inhabituel il y a 20 ans. De 2000 à 2003, le roadster luxueux, beau et puissant est produit exactement en 5703 pièces. Chacun d'eux est fait main.

Période de production : 2000–2003
Moteur : 5,0 litres (294 kW, 400 ch), 8 cylindres
Longueur/largeur/hauteur : 4.400 mm/1.830 mm/1.310 mm

BMW Z4 sDrive20i

Voir plus
Z4 sDrive20i

BMW Z4 sDrive30i

Voir plus
Z4 sDrive30i

BMW Z4 M40i

Voir plus
Z4 M40i

Consommation et émissions de CO₂.

  • BMW Z4 Roadster :
    Consommation en l/100 km (cycle mixte) : 7,1–7,3
    Émissions de CO2 en g/km (cycle mixte) : 161–166

    BMW Z4 M40i Roadster :
    Consommation en l/100 km (cycle mixte) : 7,9–8,0
    Émissions de CO2 en g/km (cycle mixte) : 181–182

    Les données officielles sur la consommation de carburant et les émissions de CO2 ont été déterminées conformément à la procédure de mesure prescrite et sont conformes au règlement (UE) 715/2007 tel que modifié. Les données WLTP tiennent compte de tous les équipements en option dans une gamme. Pour les véhicules nouvellement homologués depuis le 01/01/2021, les données officielles n’existent plus qu’après WLTP. Vous trouverez de plus amples informations sur les méthodes de mesure NEFZ et WLTP à l’adresse www.bmw.com/wltp.

     

  • Pour les trajets courts, privilégiez la marche ou le vélo. 
    Pensez à covoiturer. 
    Au quotidien, prenez les transports en commun. 
    #SeDéplacerMoinsPolluer